ELEMENTS, le magazine des idées

Dans chaque numéro, Eléments offre un riche panorama de l'actualité des idées, de la littérature, du cinéma et des sciences, ainsi que des articles de fond sur les grands débats qui agitent le monde actuel. De la géopolitique à la biologie, des doctrines politiques aux grands faits de société, Éléments propose une alternative à la pensée unique et à la désinformation. C'est aussi une revue ouverte à tous ceux qui réfléchissent aux conditions d'une renaissance de la civilisation européenne à l'ère de la mondialisation.

sommaire du numéro d'Eléments

L'avenir n'est écrit nulle part

Eléments N°158

Extraits de l'éditorial d'Alain de Benoist
Le passé et l’avenir sont donc des dimensions du présent, et non pas des réalités séparées : exister dans le présent, c’est exister en référence à un passé comme à un avenir. L’homme est un être qui a constamment besoin d’interpréter son existence, et donc aussi ce qu’il perçoit comme passé et ce qu’il perçoit comme avenir. C’est bien pour cela que la disparition de l’histoire doit être considérée comme une mutilation de l’existence. Elle dépouille le présent de ses dimensions de passé et d’avenir, et le ramène à un « présentisme » qui se limite à une succession d’instants immédiats que l’on ne peut plus rattacher à rien ni en amont ni en aval et qui, dès lors, perdent toute signification. Le présent réduit à lui-même n’a plus de sens.(...)

Une communauté historique, c’est-à-dire une communauté durable, ne constitue pas une association de volontés individuelles, mais réside dans un être-ensemble permettant à une culture ou à un peuple de se métamorphoser constamment tout en restant lui-même. C’est ce que voulait dire Schopenhauer, pour qui la devise générale de l’histoire était : eadem, sed aliter (« la même chose, mais autrement »). C’est ainsi qu’un peuple peut se doter d’un destin pourvu de sens sur la base d’une résolution anticipante (Entschlossenheit) reprenant les possibilités délivrées par sa tradition. Se doter d’un destin, c’est accepter en héritage certaines possibilités plutôt que d’autres. L’histoire, c’est aussi la conscience qu’un peuple prend de lui-même.(...)

De nombreuses philosophies de l’histoire estiment que celle-ci se déroule selon un plan nécessaire, déterminé de l’extérieur par un principe transcendant ou résultant d’une logique interne immanente. Cette croyance en une fatalité historique – le sens de l’histoire – a pu être défendue aussi bien par les partisans de la théorie des cycles que par les tenants de l’histoire linéaire (la philosophie du progrès). Les premiers soutiennent que l’histoire est prévisible parce qu’elle se répète selon les mêmes schémas ; les seconds qu’elle est prévisible car elle va nécessairement dans une direction que l’on connaît déjà, en sorte qu’on peut prévoir son point d’aboutissement. Toutes ces doctrines se heurtent à la même objection : comment déterminer, autrement que par un acte de foi, le « sens » de l’histoire alors que celle-ci est toujours en train de se faire ? L’avenir n’est écrit nulle part.

En 1992, Francis Fukuyama avait annoncé la fin de l’histoire, croyant arrivé le moment où la vieille aspiration à l’arrêt du devenir allait pouvoir devenir réalité. Les faits l’ont rapidement démenti. L’histoire ne cesse de faire retour aujourd’hui. Mais elle le fait encore de manière brouillonne. Les lignes de force de l’avenir se laissent à peine entrevoir, et pourtant elles s’annoncent face à la possibilité du chaos. Rien ne ressemble plus à un crépuscule qu’une aurore qui se lève. Faisons confiance aux veilleurs pour en repérer la lueur.

Au sommaire du N°158 d'Eléments

• L'entretien : Jacques Sapir interpelle Jean-Luc Mélenchon
• Pierre Manent : « La France au défi de l’islam »
• Jean Clair, de l'Académie française : « L'art contemporain, une extraordinaire invention financière »
• Édouard Limonov : retrouvailles avec le vieux pirate
• Le retour de la puissance russe
• François Hollande s’en va-t-en guerre
• État d’urgence : la revanche de Carl Schmitt
• Magazines féminins : pourquoi prennent-ils les femmes pour des connes ?
• Philosophie : une œuvre d’art a-t-elle toujours un sens ?
• La théologie de la provocation de Gérard Conio,
• Littérature de l’imaginaire : Serge Brussolo, etc.

Dossier : l'avenir n'est écrit nulle part
• Démondialisation : la fin de « la fin de l’histoire »
• Les grandes migrations ne détruisent que les cités mortes
• Démographie : la bombe P n’est pas désamorcée
• Le sombre avenir californien de l’Europe


6.90 euros

Les coordonnées de nos clients ne sont jamais communiquées à des tiers et le téléphone ne sert qu'à faciliter les suivis de colis.
Vous pouvez aussi acheter par voie postale avec un chèque

complétez votre collection

Eléments N°168

En marche vers l'ubérisation

Eléments N°167

La Réponse polythéiste

Eléments N°166

Des insoumises contre la pensée unique

Eléments N°165

Le Parti des médias en accusation

Eléments N°164

Gauche-droite, c'est fini !

Eléments N°163

A l'Est du nouveau !

Eléments N°162

La Guerre civile

Eléments N°161

Halte au féminisme punitif

Eléments N°160

Je suis la guerre : désigner l'ennemi

Eléments N°159

Migrants : l'angélisme à l'épreuve du réel

Eléments N°158

L'avenir n'est écrit nulle part

Eléments N°157

La Droite face au poison libéral

Eléments N°156

L'aventure, pour quoi faire

Eléments N°155

Faut-il haïr le communautarisme ?

Eléments N°154

Zemmour - de Benoist : le débat

Eléments N°153

Comprendre le Système pour le combattre

Eléments N°152

Bioéthique et famille

Eléments N°151

Europe-Marché ou Europe-Puissance

Eléments N°150

Démondialisation : pourquoi les élites n'en veulent pas

Eléments N°149

Les 40 ans d'Eléments

Eléments N°148

La France malade de sa médecine

Eléments N°147

Classes populaires, les oubliés

Eléments N°146

Pacte budgétaire : la fin de la souveraineté

Eléments N°145

L'idéologie du genre contre le sexe

Eléments N°144

La diabolisation continue

Eléments N°143

Jean-Jacques Rousseau parmi nous

Eléments N°142

Le Socialisme contre la gauche

Eléments N°140

Révoltes arabes sous influences

Eléments N°138

La politique de la misère

Eléments N°137

Les banlieues malades de la France

Eléments N°136

La Nouvelle Droite est-elle de gauche ?

Eléments N°135

La justice qui fait peur

Eléments N°134

La question animale

Eléments N°133

La crise n'est pas finie

Eléments N°131

Demain les Russes

Eléments N°130

L'empire du bien : le politiquement correct

Eléments N°129

Méditerranée, notre mère

Eléments N°128

Faut-il avoir peur de la violence

Eléments N°127

Alain de Benoist : On peut encore sauver l'Europe

Eléments N°126

Quand la gauche aimait le peuple

Eléments N°125

Le Sport : Opium des masses ou réveil du peuple ?

Eléments N°124

Le capitalisme libéral contre le peuple

Eléments N°123

Terrorisme : ça ne fait que commencer

Eléments N°122

Sale temps pour l'oncle Sam

Eléments N°121

La paternité en question

Eléments N°120

Le cinéma français est-il le plus bête du monde

Eléments N°119

Le salut par la décroissance

Eléments N°118

Nous sommes tous en liberté surveillée

Eléments N°117

La religion a-t-elle encore un avenir

Eléments N°116

Quand L'Amérique était belle

Eléments N°115

Délivrons Marx du marxisme

Eléments N°112

Le vrai visage du populisme

Eléments N°110

L'affaire Carl Schmitt

Eléments N°109

Le génocide permanent : la mort des peuples ?

Eléments N°108

UBUSH Imperator : la guerre de Bush

Eléments N°107

Au-delà des droits de l’homme : la liberté

Eléments N°106

L'Inde : la puissance et la fidélité

Eléments N°105

La politique est morte, vive la politique

Eléments N°104

École : la machine à décerveler ?

Eléments N°103

Le IIIe millénaire a commencé le 11 septembre

Eléments N°102

Le sexe en cage

Eléments N°101

La pensée rebelle contre le totalitarisme

Eléments N°99

Mais où est passée la gauche

Eléments N°98

La métamorphose du capitalisme

Eléments N°97

La révolution biotechnologique

Eléments N°96

Pour une Europe souveraine

mentions légalescontactabonnementcatalogue