Solange Bied-Charreton et Olivier Maulin : deux romanciers contre le politiquement correct

À l’occasion de la parution en livre de poche de Le Bocage à la nage (éditions Pocket) et de Gueule de bois (Denoël) d’Olivier Maulin, ainsi que de Nous sommes jeunes et fiers (Stock), le second roman de Solange Bied-Charreton, la revue Eléments organise la première rencontre littéraire du Castellaras, qui se déroulera à Nice, le mercredi 6 mai 2015, à la Maison des associations. L’ « écrivain le plus drôle de France » (Le Figaro Magazine) et la « réactionnaire 2.0 » (Causeur) répondront à la question : « Les écologistes sont-ils tous débiles ? ».

Les écologistes sont-ils tous débiles ? Drôle de titre pour une conférence… Connaissant vos convictions justement, pourquoi avez-vous accepté d'y participer ?

Olivier Maulin : Parce que je crois que c’est une question qui se pose. Quelques jours après le crash de l’A320 de la Germanwings dans les Alpes du Sud françaises en mars dernier, une association écolo a râlé parce que l’avion s’était écrasé en lisière d’une zone Natura 2000 qu’elle risquait ainsi de polluer. Cette anecdote à elle seule justifie amplement la question.

Pourquoi selon vous les écologistes sont-ils inaudibles?

Olivier Maulin : Ils sont probablement inaudibles parce qu’ils sont incohérents. Comment peut-on être opposé aux OGM et favorable à tous les bidouillages génétiques quand ils touchent l’humain ? Pourquoi vouloir sauver le mode de vie du hamster d’Alsace et pas celui des Alsaciens ? Les écolos devraient appliquer leur écologie aux hommes et militer pour la sauvegarde et le respect de la diversité dans sa composante animale et végétale mais aussi humaine.

Essayons de tirer au clair le titre quelque peu provocateur de notre conférence intitulée «Les écologistes sont-ils tous débiles ? ». Ivan et Noémie, le jeune couple de bobos parisiens trentenaires de votre roman Nous sommes jeunes et fiers (Stock) seraient-ils venus assister à cette rencontre littéraire ? Et vous pourquoi y participez-vous ?

Solange Bied-Charreton : Ivan et Noémie aiment tout ce qui est culturel. Ils seraient venus à cette conférence, et d’autant plus si elle ne faisait pas salle comble ! Il faudrait qu’il n’y ait quasiment personne et que le lieu soit un petit peu « underground ». Ainsi auraient-ils eu une longueur d’avance sur la subversion et pourraient-ils, surtout, s’en vanter. Ce qui est recherché ici ce sont les signes extérieurs de richesse culturelle et non la culture ou l’intelligence. La culture est un produit comme un autre pour Ivan et Noémie, qui jurent pourtant le contraire. Ils sont ce que l’on nomme en marketing des « précurseurs de tendance », ils entendent donner le ton et même si le conférencier, l’article, le film, etc. critique des gens qui leur ressemble, ils ne se reconnaîtront jamais. Ivan et Noémie se vivent comme écolos, mais eux ce sont « les vrais », pas les débiles, et ils ne manqueraient pas d’exemples pour en nommer certains. Cependant nous sommes tous l’Ivan et la Noémie de quelqu’un. Et moi-même je participe à cette conférence parce que je mange des aliments bio tout en possédant un iPhone5 S. Également pour rencontrer des lecteurs, parce que j’aime la ville de Nice dans laquelle j’ai passé un séjour il y a quelques années, et parce que la revue Eléments sait poser de bonnes questions.

Informations : Réunion-conférence du mercredi 6 mai 2015 de 19h à 21h. Lieu: Maison des associations, 12 ter Place Garibaldi 06300 Nice. Prix public: 5€. Inscriptions : lecastellaras@gmail.com


les autres actualités

Russie : à l'Est du nouveau ?

L'identité: espoir ou menace ? avec Alain de Benoist et Thibault Isabel le 20 janvier à Lille

9 septembre 2015 à Nancy : Conference sur le Capitaine Danrit, le «Jules Verne militaire»

Romaric Sangars : Faut-il gifler Jean d’Ormesson ?

La gauche du capital : conférence de Charles Robin et Alain de Benoist

Europe-marché ou Europe-puissance : un colloque de la revue Eléments

mentions légalescontactabonnementcatalogue